• Aveu N°189 : J'avoue, je suis une mère et une sirène...

    J'avoue, à la maison, avec les enfants, je suis du genre à nager entre deux eaux, voire en eaux troubles... Dans mon quotidien, je suis une véritable sirène !

    #attentionrévélation

    Avec ma queue entre les jambes, mes yeux de merlan frit, je tente subtilement chaque jour d'entourlouper et de séduire mes enfants afin d'en obtenir ce que je souhaite...

    #poissond'avril

    Bon ok, j'avoue, je tente de noyer le poisson...

    En vérité, j'aurais aimé être cette mère, semblable à la sirène de l'imaginaire de notre très cher Monsieur Walt Disney, douce, voluptueuse, calme, enchanteresse, patiente... Une sirène qui fait rêver...

    #etpourquoipasroussedesurcroît?

    De ma voix séduisante et posée, j'aimerais pouvoir parler tout doucement à mes enfants, sans crier, sans hurler, d'un ton mélodieux, sans avoir à élever la voix, et surtout... j'aimerais me faire comprendre, entendre et respecter à la première note !

    #lefolkloredelamèrecoupable

    J'aimerais être cette mère.

    Je me vois très bien d'ailleurs, assise langoureusement sur mon rocher (c'est mon canapé en fait), en train de chantonner paisiblement, pianissimo... et de donner des directives sans l'air de rien à des enfants envoutés, consentants et heureux de me faire plaisir...

    #mercimaman

    #ouiouitoutdesuite

    J'aimerais être cette mère.

    Douce. Calme. Ensorcelante. Respectée. (et Rousse. Bon ok j'arrête avec ça).

    J'ai bien tenté de recréer cette scène.

    En vain.

    Parce que je chante comme une seringue, que ma patience est très limitée, que toutes mes demandes auprès des enfants finissent en queue de poisson et parce qu'évidemment, personne ne mord à l'hameçon !

    Alors je m'énerve, je beugle, je hurle, et mon chant de sirène... devient vite...

    #unesirènedepompier

    J'avoue, c'est beaucoup moins glamour...

    Parce que sans queue, ni tête...

    La sirène de pompier fait beaucoup moins rêver.

    Elle casse les pieds plutôt, et les oreilles.

    J'aurais aimé être cette mère, mais je ne le suis pas. Je ne peux rien contre ça. 

    Alors pour oublier cette queue de poisson que je n'ai pas, cette magie naturelle que je ne possède pas, ce charme incontestable qui n'émane en aucun cas de moi...

    Servez-moi un mojito s'il vous plaît...

     

    #rondecommeunequeuedepelle

     

     

    Pin It

    2 commentaires
  • Aveu N°188 : J'avoue, je suis une Mère Coupable en vacances...

    J'avoue, je suis une mère coupable en vacances... Dit comme cela, vous l'avouerez, cela fait rêver... J'en ai rêvé d'ailleurs de mes vacances... Mais tout compte fait, je me demande si je ne me suis pas faite pigeonner...

    #danslecullabalayette

    Bref, revenons à nos moutons, mes chères vacances ressemblent de près à celles de Caroline Ingalls, à la fin du XIXème siècle, en venant de Walnut Grove à 3 kilomètres sur la droite (il faut rouler pour cela quelques minutes en charette).

    Bref, toutes mes journées sont les mêmes...

    Je lave du linge, je repasse du linge, je plie du linge, je range du linge...

    #mèrecoupablecapitainedubateaulavoir

    Et quand le linge est fini, 

    Je fais les courses, j'épluche les légumes, je lave les légumes, je coupe les légumes, je cuis les légumes,

    Et quand le repas est prêt,

    Je mets la table, je sers à table, je débarrasse la table, je nettoie la table,

    Entre deux, je ne compte plus le nombre de fois où je vide le lave-vaisselle, pour remplir le lave-vaisselle,

    #jemèneuneviedebâtondechaise

    Evidemment, comme c'est les vacances, tu entends hurler, brailler, crier, pester...

    Et toi alors, tu hurles, tu brailles, tu cries, tu pestes...

    Pour les calmer, tu vas leur proposer une activité, que tu vas préparer, et que tu vas finir par faire toi-même, car ton idée était complètement pourrie.

    Bref, tu vas ranger les activités, tu vas renettoyer ta table, et tu vas retourner à ton linge,

    Comme tu es en vacances, tu vas aussi en profiter pour faire tes placards, les vider, les nettoyer, les ranger,

    faire la même chose dans les armoires des enfants,

    C'est génial tu mets vraiment tes vacances à profit pour faire exactement tout ce que tu n'as pas le temps d'habitude de faire dans ta maison...

    #jefaissemblantdemextasierlà

    Alors c'est vrai, ça sent bon dans ta maison, grâce à Saint-Marc Nettoyant Multi-usages Côtes Bretonnes, Monsieur Propre Febreze Nouvelle-Zelande, ton linge sent bon aussi avec Omo parfum Oasis Exotique, ou Super Croix Secrets d'ailleurs Maroc... C'est ça ouais, ils nous la font à l'envers les industriels... Ils croient sincèrement qu'en utilisant leurs produits, on va voyager direct vers des contrées paradisiaques et oublier qu'on est entre 4 murs, sous un ciel gris et pas un seul animateur musclé et bronzé pour s'occuper de tes gosses...

    Alors oui, je suis peut-être une Mère Coupable en vacances, mais je suis une Mère Coupable en vacances qui n'attend qu'une seule chose, c'est que Monsieur Papa rentre de la scierie, pour prendre le relais avec les enfants, et m'enfermer à double-tour dans la salle de bain pour me plonger dans la baignoire à coups de pastilles saveur Mojito :)

    C'est quand la rentrée en fait ?

     

     

    #telestprisquicroyaitprendredesvacances

     

     

    Pin It

    2 commentaires
  • Aveu N°187 : J'avoue, j'ai mal à mon jeune.

    J'avoue, je flippe...

    J'ai grandi aussi la peur au ventre de ne pas un jour trouver de travail, de ne pas finir à réussir mes études, cela m'a beaucoup angoissé, surtout quand j'étais ado ! La vie n'était déjà pas facile dans les années 90... Les études coûtaient chères, j'ai travaillé pour me les payer, et j'ai travaillé encore plus, pour réussir...

    La déprime des adultes, la surmédiatisation des problèmes que rencontraient déjà la France n'arrangaient rien... On était déjà foutu d'avance... Les parents passaient leur temps à dire "passe ton bac d'abord !" et après on verra... Comme si le bac allait changer quelque chose...

    J'y ai cru pourtant.

    J'ai grandi avec la peur du chômage, j'ai grandi avec la peur du sida, avec l'angoisse qu'on me mette un truc dégueulasse dans mon verre de jus de pomme, mais j'ai grandi quand même et j'ai réussi à trouver ma place dans cette société confuse et grise.

    J'ai toujours eu de l'espoir, je suis comme ça, c'est dans ma nature... J'ai toujours pensé que quand on souhaite vraiment quelque chose et qu'on s'en donne les moyens, on y arrive toujours ! Peu importe le temps que cela prend. Et pourtant... Aujourd'hui, je doute.

    J'ai peur pour mes enfants, j'ai mal au coeur...

    #jaimalàmonjeune

    J'avoue, je ne me suis pas réveillée ce matin avec cette nouvelle angoisse comme par magie;..

    #jenesuispasnéedeladernièrepluie

    Mais chaque jour plus que la veille, ne montre aucune éclaircie... C'est toujours aussi gris, et ça tire vers le noir !

    #çamesaoule

    Et oublier tout ça à grand coup de mojitos ne va pas arranger les choses...

    On sait toutes et tous que l'adolescence est un âge propice au mal-être... Et qu'en tant que parents, notre rôle est de les aider à traverser cette crise au mieux.

    Mais dans le contexte actuel, comment les faire espérer d'un avenir meilleur ?

    Comment les aider à voir le bout du tunnel ?

    Quand certains vivent dans ces tunnels.

    #bloqués

    Je ne lâche pas l'affaire, j'ai envie de les aider à y croire, je pense que notre rôle est là... 

    J'ai envie de les aider à réaliser leurs rêves, même les plus fous...

    #ouijesaisc'estmoilafolle

    Si je suis devenue une Mère Coupable comme beaucoup d'autres, nos enfants eux, sont tous innocents.

    Comment les laisser grandir en paix sans avoir peur des kalachnikov, des conversations malhonnêtes sur Internet, comment les aider à grandir sans craindre le chômage et la rue, sans craindre le réchauffement climatique et sans attraper un cancer... dans cette société qui mange les enfants d'abord.

    Notre rôle n'est pas facile et leur avenir encore moins.

    Comment les aider à grandir dans ce foutu merdier...

    Comment les aider à ne pas avoir peur...

     

    #jen'aipaslasolution

    #maisjevaistoutfairepour

     

     

    Pin It

    1 commentaire
  • Aveu N°186 : J'avoue, quand la soirée TV en famille du samedi soir vire au cauchemar !

    J'avoue, avant d'avoir des enfants, ou même quand ils étaient très petits, j'avais hâte de pouvoir reproduire une image qui m'était chère... certainement en provenance directe des séries télé de ma jeunesse (créée de toute pièce cela va de soit par un réalisateur aussi naïf que moi), l'image d'une bien belle famille regardant tous ensemble un film à la télé dans un décor quelque peu édulcoré et une ambiance paisible...

    J'en ai rêvé, j'ai tenté, je suis blasée.

    Mes 3 enfants étant assez grands maintenant 

    #enfinjelepensais

    Il nous arrive avec Monsieur Papa de les inviter à regarder la télé le samedi soir avec nous dans le canapé du salon.

    ça leur fait plaisir, et nous, on pense toujours que cela va bien se passer...

    Seulement, les enfants sont plein de surprises, et ça ne se passe jamais comme on l'avait imaginé...

    #mèrecoupable      #têtebrûlée

    > Parce qu'il y a toujours un enfant qui va parler, raconter, commenter ce qu'il voit, donner son avis, poser des questions, pester, blablater... qui va sans cesse ouvrir sa bouche quand vous les parents, vous essayer de comprendre et de suivre ce qu'il se passe à la télé...

    #peineperdue

    > Parce qu'il y a toujours un enfant qui va faire autre chose que de regarder la télé... Jouer, dessiner, se déguiser, se cacher, sauter de fauteuil en fauteuil en brandissant son épée intergalactique, vouloir manger, faire des pirouettes... devant ton nez de sorte à ce que tu n'arrives guère à scruter le petit écran (ou le grand, on est plutôt dans le grand maintenant... mais même grand, tu n'y vois rien)...

    > Parce qu'il y a toujours un enfant qui lui va suivre, installée près de toi dans le canapé, mais qui va bouger, gigoter, te mettre ses pieds dans la face, t'écraser, te demander de lui faire de petits ronds dans le dos, prendre toute la place dans le canapé, si bien que regarder tranquillement la télé en famille te stresse plus que la veille du jour où tu devais passer ton baccalauréat.

    #legrandstress

    J'avoue, je commence à douter... je ne sais pas si cette image que j'ai longtemps espéré pouvoir reproduire existe bel et bien... S'il est possible qu'un jour nous puissions regarder un programme télé en famille sans que cela ne vire au cauchemar... au véritable tollé !

    Parce qu'évidemment, ça finit toujours en bataille !

    #echecetmat

    Au lieu de vivre un moment familial pleinement serein et bénéfique... Je finis par aller me coucher, stressée jusqu'à l'os, la tension artérielle à +59 !

    Faut-il encore attendre que les enfants grandissent ?

    #ouimaisaprèsilsserontadultes

    Non, je pense qu'il faut simplement accepter que ces images édulcorées qui nous été implantées dans le cerveau ne sont qu'illusion !!!!

    Implantées par la télé elle-même !

    #onfoncedroitdanslemur

    Et tu as beau faire du chantage, prévenir tes enfants qu'un dérapage pourrait les conduire tout droit jusque dans leur lit ! Rien n'y fait !

    Alors soit tu prends une verveine/camomille + euphytose avant la soirée télé, soit tu privilégies les jeux de société, soit tu vas te coucher !

     

    #bonnenuit

    Pin It

    1 commentaire
  • Aveu N°185 : J'avoue, quand les enfants ne font pas dans la dent-elle !

    J'avoue, parmi les grandes étapes de l'éducation, je ne pensais pas qu'il serait si compliqué de faire appliquer à mes enfants cette règle simple : bien se brosser les dents quotidiennement !

    Entre tube de dentifrice mal rebouché, parfum fraise ou parfum menthe kipik, jet buccal sur le miroir de la salle de bain...apprendre à ses enfants à se brosser les dents correctement chaque jour n'est pas une mince affaire... C'est même un vrai parcours du combattant !

    #ilsontladentdure

    Et le pire reste sans doute les premières leçons, celles où tu apprends à ton enfant à se brosser les dents...

    Parce qu'il ya toujours un truc qui va pas, un truc qui tourne pas rond... 

    > Parce que le dentifrice ne convient jamais ! Soit il pique, soit il pue, soit il n'est plus adapté à l'âge de l'enfant... et puis dans une fratrie, l'un n'aime pas tel dentifrice, quand l'autre le préfère... Bref, tu te retrouves avec une collection de dentifrices de tous les parfums, que tu devras finir par jeter, parce que pas utilisé !

    #lesdentsdubonheur

    Et puis il y a l'étape où tu dois expliquer à ton enfant qu'il doit rincer sa bouche sans avaler l'eau de rinçage ! Et ça, les premiers temps, vous l'avouerez, c'est le cirque absolu !

    "Non John Rambo, tu mets de l'eau dans ta bouche et tu craches"

    (Evidemment il essayera de parler avec toute l'eau dans sa bouche pour te répondre qu'il ne sait pas quoi faire, qu'il ne sait plus où il en est, s'il doit avaler ou recracher... )

    "Mets t'avales là ? J'y crois pas, t'avales ????? Mais faut pas avaler, c'est dégoûtant !!!! Beurrrrkkkkkk !!!! Arrête-ça tout de suite !!!! Et craches le morceau !!!!"

    Et là, soit il boit la tasse, soit il recrache, soit il vomit !

    #rirejaune

    Oeil pour oeil, dent pour dent, comme toute bonne mère coupable, tu ne vas pas lâcher l'affaire...

    Il faut faire du ménage, nettoyer les écuries...

    Allez on y retourne...

    La fois suivante, traumatisé, John Rambo n'a plus déserré les dents et a gardé toute l'eau dans sa bouche pendant un bon quart d'heure avant de gonfler ses joues comme un ballon de baudruche, puis piqué au vif, a décidé de tout recracher, je vous le donne en mille, en plein sur le miroir de la salle de bain !

    #nonmaistupeuxpasfaireattention

    La fois d'après, il recrachera tout à côté de l'évier, par terre.

    la fois d'après, il recrachera tout sur vos pompes

    La fois d'après, il recrachera tout sur ses habits

    La fois d'après, il réssayera d'avaler

    La fois d'après, normalement, techniquement, il devrait avoir saisi le truc.

    Mais après ce n'est pas fini...

    Tu retrouveras des crottes de dentifrice dans l'évier, tu le surprendras en train de faire un concours de gargarisme dégueulasse, tu le verras en train de faire un concours de t-shirt mouillé avec sa soeur (et si on se crachait dessus cette fois ????)

    #cestpasbientôtfinioui???

    Et quand tous les enfants de la maison auront saisi le truc, il faudra encore que tu répètes sans cesse qu'ils doivent laver leurs dents, encore et encore, tous les jours, jusqu'à ce que mort s'en suive (la mienne) !!!

    Et puis après, ils voudront tous une brosse à dents électrique.

    #électrocutezmoisilvousplaîtjeveuxenfinir

     

    Bref, les gosses ne font jamais dans la dent-elle, même pour ce truc hyper simple qu'est le brossage des dents...

     

    #allezsouris

     

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  • Aveu N°184 : J'avoue, la vérité sort toujours de la couche des enfants !

    J'avoue, à l'occasion de cette année de constats et de grosses mises au point (ben oui cette année, je vais avoir 40 ans)... j'ai tendance à me retourner un peu beaucoup sur le passé pour faire l'état des lieux de ce que j'ai fait et que je ne referai plus ! 

    #aïe

    #attentionçavafairemal

    Par exemple, j'avoue qu'aujourd''hui, si l'idée de ne plus avoir d'autres enfants me convient (j'en ai quand même fait 3), et même si en tant que femme cela ressemble toujours à un décès un peu trop prématuré... je suis heureuse, oh oui, plus qu'heureuse, voire même en pleine réjouissance à l'idée de penser que...

    PLUS JAMAIS JE N'AURAI A CHANGER DE COUCHES !!!!

    #hihahhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh

    Mais enfin, quelle couche t'a piqué la mère coupable ?

    Ben justement... 

    J'ai enfin dit adieu aux couches !!!!!

    #dit-ellelacoucheencoeur

    Parce que vous comprenez en 13 ans, 3 enfants, j'en ai changé des couches sales ! J'ai connu, moi aussi la mère coupable, la couche qui fouette par +25°C dans une salle d'attente bondée chez le médecin de campagne, mais aussi la couche suspecte qui laisse présager une gastro-entérite de malheur dans la queue du supermarché... J'ai connu aussi les couches changées sur une aire d'autoroute en plein mois de juillet, avec tout un tas de bonnes femmes l'air agaçé autour de toi, limite en train de gerber vu l'odeur et évitant de regarder dans ta direction pendant qu'elles font la queue pour aller au petit coin...

    #mmmmmmmmmmmm

    #çatedonnel'eauàlacouche...hein?

    Mouais, j'ai connu aussi la couche qui fuit, la couche qui fouette, la couche qui part en eau de boudin, la couche qui provoque des allergies, la couche qui découche à cause d'autocollants mal collés, la couche lourde, la couche que tu ne sais pas où mettre parce qu'elle pue et que tu es chez des amis, la couche propre que tu as décollé en pensant que ton enfant avait fait dedans et que finalement ben, elle était propre... une couche propre de jetée, une, parce que ça coûte un bras, ces trucs-là ! La couche changée sur une banquette arrière ou dans un coffre de voiture, la couche blindée quand le docteur est prêt à osculter ton enfant... oui j'ai connu aussi tout ça...

    #tuenrestescouchebée?

    Oui, je me souviens aussi des couches à changer à 23h, puis 2h et 5h du matin...

    Les couches qu'on oublie aussi de changer et qui donne le feu aux fesses comme c'est pas permis...

    Les couches que l'enfant décolle lui-même quand il commence à être un peu trop grand pour en porter et qui finissent dans son lit...

    #jemepasseraidecommentairessurlesujet

    Les couches trop grandes et les couches trop petites, les couches envahissantes qui prennent un peu trop de place chez toi (et des cartons, des cartons, des cartons de couches...)

    J'avoue, j'ai cru que je n'en viendrai jamais à bout !

    Loin de moi l'idée de laver mes couches sales en public...

    Mais croyez-moi, après toutes ces années, cette vie de couches, je suis ravie d'en avoir fini avec tout ça !

    On ne se prépare jamais assez à cette idée... Faire des enfants, c'est changer des couches à tour de bras, n'importe où, n'importe quand, au milieu de n'importe qui, et certaines fois, avec n'importe quoi !

    #fautilenremettreunecouche?

     

    Alors je vous le dis et vous le répète... 

    la vérité, cet agacement, sort toujours de la couche de vos enfants !

     

    #motusetcouchecousue

     

     

    Pin It

    1 commentaire