• Aveu N°170 : J'avoue, j'ai le syndrome Brigitte Fossey

    J'avoue, il y a quelques jours, j'ai craqué, j'ai regardé La Boum pour le 3958 ème fois... Et ce que j'ai vu ne m'a pas plu du tout ! 

    #lesridesaremyreality

    Pour la 1ère fois, j'ai réalisé que chez Vic plus rien ne me touchait... Ni son coeur d'artichaut, ni ses crises de larmes, ni ses coups de gueules...

    #etçamesaoûle

    J'aimerais pourtant retrouver cette naïveté, cette insouciance, ces papillons dans le ventre... Mais rien, plus rien !

    C'est tout le contraire, parce qu'aujourd'hui, moi à Vic, je lui mettrais bien deux claques pour lui ouvrir les yeux !

    Parce qu'elle s'est demandée Vic, pourquoi elle n'avait plus de chaussettes propres dans ses tiroirs ? Elle s'est demandée pourquoi partir en vacances au ski c'est un avantage et non un calvaire ? Parce que ça coûte un bras ! Elle s'est demandée pourquoi le frigo n'est pas toujours rempli en temps et en heures ? Elle s'est demandée pourquoi ses parents peuvent parfois dire NON et qu'il faut respecter cela !

    #bennonbiensûr

    Mais moi je sais ! Parce qu'aujourd'hui, j'ai le syndrome Brigitte Fossey !

    Je n'ai plus 13 ans, je suis maman, je sais que tout ne tombe pas du ciel ! Que si un homme tombe amoureux, vraiment amoureux, non je ne le ferai pas souffrir horriblement ! Que je n'ai pas toujours le temps de rassembler les chaussettes par paire et de les remettre dans son tiroir, que faire les courses prend un temps fou, qu'on ne met plus jamais de slows dans les soirées, et que personne ne me ramènera plus jamais en mob jusqu'à chez moi...

    #jesuisfoutue

    J'ai perdu tout ça ! Ma naïveté, mon insoucience, mes cheveux noirs... 

    Non, moi aujourd'hui, je vais aux réunions parents-profs, j'amène l'ado d'un point A à un point B, je dois préparer à manger tous les jours et deux fois par jour, plus personne ne m'invitera jamais à une boum, je ne peux pas faire le mur, et mes copines sont toutes casées... 

    #bordeldecul

    Non moi, j'ai changé de génération, et franchement en prendre conscience en regardant la boum à 39 ans, ça fait flipper.

    Et les discussions entre copines on en parle ? On est passé directement de "Elise, Tu vas à la boum de Mathieu toi samedi ?" à "Et toi tu vas allaiter ? ça t'a fait mal l'épisitiomie ou tu t'en es remis rapidement ?"

    Bon heureusement, on est aussi passé par la case "L'étudiante"... Mais quand même... J'ai l'impression d'avoir eu 14 ans hier, et dimanche 11 octobre 2015, j'en aurai 39 !

    Alors oui je peste... tout va bien trop vite ! 

    Mes enfants grandissent trop vite, je vieillis trop vite... J'aimerais tellement pouvoir encore rêver !

     

    #servezmoiunmojitos'ilvousplaît

    #jailesyndromebrigittefossey

     

     

     

     

     

    Pin It

    7 commentaires
  • Aveu N°169 : J'avoue, je fais une excellente soupe à la grimace !

    J'avoue, en ce moment avec John Rambo, c'est tous les jours au menu, Soupe à la grimace ! Qu'importe ce que je cuisine, qu'importe ce que je lui propose, John Rambo une fois attablé se plaint d'une douleur, tantôt au genou, tantôt au petit doigt !

    #etçamefaitmalaucoeur

    #attentionjevaisvomir

    Ce n'est pas tant le fait qu'il ne veuille pas manger qui m'horripile...

    #enfinsiquandmême

    C'est surtout qu'il me prend vraiment pour un jambon... Parce que quand il a mal à l'orteil droit, je ne vois pas le lien de cause à effet entre ce qu'il y a dans son assiette et l'orteil en question... Je ne vois pas en quoi, cela l'empêcherait de manger... Parce que jusqu'à aujourd'hui on ne mange pas avec ses orteils !

    #cestduflan

    Et j'ai beau me casser le chou, quand John Rambo a décidé qu'il ne mangerait pas, il ne mange pas... ou alors il mastique pendant des heures un morceau qu'il finira par décider de cracher à un moment ou à un autre...

    Heureusement, on apprend pas à un vieux singe comme moi, à faire la grimace... Et même si cela me fait grincer des dents, je tiens bon.

    Dans la série illustrée John Rambo passe à table, je demande John rambo a mal à la joue, John Rambo a mal derrière le genou, John Rambo a mal au cou...

    Bref, tu verras ce que c'est vraiment John Rambo quand plus tard, tu auras mal aux cheveux, ça c'est pas de la tarte ! Pire encore, quand après avoir mal aux cheveux, tu auras la tête dans le cul, ça aussi ça fait mal...

    Mais jusqu'à maintenant, il faut l'avouer, tout cela m'agace mais ne me fait pas peur... En tant que mère coupable de 3 spécimens plutôt à part, de 3 grands personnages de la Commedia dell' arte... je sais que tout cela finira par passer... c'est l'avantage d'être un vieux singe... On sait aussi que ventre affamé n'a point d'oreilles, et que s'il avait vraiment faim, il mangerait...

    #jesaisjeparlecommeunevieilleguenon

    Mais tout cela est vrai, au bout de quelques jours où l'on ne sert à l'enfant que de la soupe à la grimace, il finira par réclamer...

     

    #debonnespâtesàmaman

    #parcequelespâtescestlavie

     

     

     

    Pin It

    2 commentaires
  • Aveu N°168 : J'avoue, je suis un monstre...

    J'avoue, je ne suis pas peu fière... J'ai enfin réussi ce que je n'arrivais pas à faire depuis des années... J'ai osé l'impensable, l'inimaginable... Je ne sais d'ailleurs pas quelle force invisible est venue m'envahir pour y arriver... Quoiqu'il en soit, hier soir, j'ai gagné mes lettres de noblesse...

    #j'aipuniMissNut

    #jeluiaiconfisquésonordinateurpendant24h

    Attendez un peu... Ce n'est pas le fait que je lui ai confisqué son ordinateur qui est une fête en soi... Non, c'est parce que j'ai tenu bon, contrairement à toutes les autres fois (ça veut bien dire un millier de fois)... J'ai tenu 24h et je lui ai rendu quand tout est rentré dans l'ordre, quand ses devoirs étaient fini, quand elle a compris, quand elle a jugé bon de s'excuser. (une histoire de devoirs pas fait, d'un manque de respect...)

    #applaudissezmoi

    Je ne sais pas ce qui m'a pris, mais c'est un peu comme si dans l'échelle de la parentalité, j'avais gravi un échelon supplémentaire...

    #mefairerespecter

    Sans blague, c'est un peu comme si j'étais sur le parvis de Notre-Dame-de-Paris en train de me faire acclamer par toute une foule de mères coupables en folie venue de France et de Navarre !!!!

    Bon, ok, on ne va pas non plus me décerner une médaille, je suis une mère et cela devrait être normal... En plus, ça fait quand même 12 ans que je suis maman...

    Mais quand même, entre le petit dernier qui à coup de câlins et de bisous, me fait retourner ma veste dès que je suis en colère... et une Miss Nut volcanique qui me fait peur dès qu'on lui parle de lui supprimer son ordinateur... J'avais de sérieux doutes sur ma capacité à me faire obéir.

    Et pour Miss tarte au Maroilles, je n'en parle même pas... Il suffit qu'elle entre dans une crise de putoïte aigüe pour que je cède sur-le-champ au chantage, tant son cri est perçant.

    Me voilà donc aujourd'hui, sous vos yeux, devenue un monstre...

    Parce qu' évidemment pour Miss Nut, que les choses soient claires, si je lui confisque son ordi pendant 24h...

    #jesuisunmonstre

    Et je vous avoue que ce petit succès pour ma part a tout changé ! Je sais qu'aujourd'hui j'en suis capable ! J'ai le sentiment de m'être fait couronner Miss Mère Coupable... et désormais je ne crains plus la colère de la Colombe.

    Je suis devenue un monstre sacré... et ça me va bien !

    sous vos applaudissements !

     

    #lesacredelaMèreCoupable

     

     

     

     

    Pin It

    8 commentaires
  • Aveu N°167 : J'avoue, je suis désenchantée, c'est la rentrée !

    J'avoue...

    Nager dans les eaux troubles

    Des lendemains...

    Oui j'avoue, il y a quelques jours, c'était la rentrée... Et dès les premières minutes, je me suis sentie Libérée, Délivrée !!! ça n'a pas duré...

    Le soir même, quand ils sont rentrés à la maison, avec des livres à recouvrir, des papiers à remplir, de nouvelles fournitures à acheter, des notes pour les futures réunions d'informations à venir... Je me suis sentie...

    #désenchantée

    Par où commencer ?

    Si je dois tomber de haut

    Que ma chute soit lente

    je n'ai trouvé de repos que dans l'indifférence...

    Oui, c'est ça, merci Mylène... Tenter l'indifférence... Genre, j'ai pas entendu ce que l'enfant m'a demandé (en priant très fort pour que quelqu'un d'autre le fasse à ma place, du style Monsieur Papa), ou je n'ai pas vu le mot de l'enseignant qui me demandait expressément de recouvrir les livres (en priant cette fois, que ce dernier ne vérifie guère)...

    Sauf que... Monsieur Papa est encore au boulot pour quelques heures et que... si tu ne le fais pas, c'est ton enfant qui paiera les pots cassés. 

    Dans le meilleur des cas, il peut arriver que tes prières soient exaucées... Qu'en effet, le papier qui aura servi à recouvrir le livre l'année dernière soit encore en bon état et qu'il te suffit alors de coller juste une nouvelle étiquette avec le nom et prénom de ton enfant sur l'ancienne. ça j'avoue, c'est la grande classe... Mais ça arrive rarement... C'est à se demander même, si les professeurs ne retirent pas eux-mêmes les anciennes couvertures, juste pour te faire galérer quelques heures... et pour te montrer direct... qui est le chef !

    #çajubiledanslasalledesprofs

    Bref, t'as pas le choix... Tu te retrouves face à une dizaine de livres à recouvrir, une paire de ciseaux, un rouleau de scotch, un papier de merde... et... un enfant qui surveille tes moindres faits et gestes avec un sourire narquois au bord des lèvres... et qui attend le moindre pli, le moindre faux pas pour pouffer de rire face à ton incompétence.

    #jaideuxmainsgauches

    Pour ma part, je l'avoue, c'est plus facile pour moi de monter un meuble en kit Ikéa que de recouvrir un livre... 9 fois sur 10, une fois le livre recouvert, je ne sais plus le fermer... Et quand j'y arrive, il faut imaginer le résultat...

    #unmassacre

    Le livre est plus abîmé après que j'ai tenté de le recouvrir.

    Tout est chaos

    A côté

    Je ne vois alors qu'une solution...

    Je cherche une âme, qui

    pourra m'aider

    Evidemment, la première personne qui te vient à l'esprit est forcément celle qui te recouvrait les livres petite...

    #tapropremèrecoupable

    Si cela n'est pas possible... tu peux toujours tenter un mot d'excuse... 

    Une tendinite du poignet, une main cassée, une cataracte (excuse que tu peux aussi utiliser en cas livre recouvert de biai)

    Plus rien n'a de sens, plus rien ne va

    Tout est chaos...

    Non mais, s'ils sont si doués les profs... qu'ils nous délivrent une formation "couverture de livres", moi je suis pour, je vous assure...

    Et si les situations embarrassantes de cette première semaine de rentrée ne se résumaient qu'à celà... Point du tout ! Parce qu'il faut aussi remplir des fiches de renseignements interminables , comme si chaque année, tu changeais de nom, de prénom, de sexe, de domicile, de profession, de numéro de téléphone, de nationalité, de médecin traitant... 

    #nonmais

    #jenesuispasMaryPoppinsmoi

    On pourrait juste penser à nous refiler les papiers de l'année dernière pour les corriger si nécessaire non ?

    Parce que multiplier le nombre de ces papiers par le nombre de tes enfants, et là, tu peux sans complexe rendre visite à ton médecin pour te faire faire un arrêt maladie avec comme motif : "pensées morbides".

    Et c'est pas fini, non forcément...

    Parce qu' il y a encore 3 cahiers supplémentaires grands carreaux "Seyes" à acheter, sans savoir pourquoi on te les réclame car tu avais suivi scrupuleusement la liste des fournitures...

    Question subsidiaire qui restera d'ailleurs toujours sans réponse... Tout comme celle-ci, posée par Miss nut : "maman c'est quoi un cahier grands carreaux seyes ? Parce que j'ai des cahiers grands carreaux où il n'est pas écrit "seyes" et madame veut des "seyes" !"

    #quevoulezvousrépondreàcela

    You say Yes !

    Or You say No !

     

    #lamèrecoupableestKO

     

     

     

     

     

    Pin It

    2 commentaires
  •  

    Aveu N°166 : J'avoue, Caroline Ingalls : la théorie du complot !

    Elle nous aura bien fait rêver Caroline Ingalls sur le rôle de mère... Et pour cause, on a quasi toutes grandi avec cette mère parfaite sous les yeux grâce à M6. Caroline Ingalls fait 52 tartes aux pommes par semaine sans jamais se brûler les doigts, Caroline Ingalls laboure le champ avec le sourire, Caroline Ingalls a toujours le chignon impeccable même après avoir coupé du bois pendant 3 heures à la hache, Caroline Ingalls remet ses enfants à sa place sans jamais hausser le ton, rien qu'avec le regard, Caroline Ingalls sait toujours quoi dire et quoi faire quand ses enfants lui posent des questions improbables, Caroline Ingalls est d'une générosité implacable comme c'est pas permis (genre : j'ai déjà 4 enfants, je galère à joindre les deux bouts, mais je veux bien adopter 1 chien, 4 autres enfants, et loger toute cette petite famille dans un F2 avec mezzanine !)

    #mouais

    #onsemoqueraitpasunpeudenous?

    J'avoue, j'ai longtemps mis cette femme sur un piédestal... Enfin, tout ça c'était avant de devenir mère à mon tour... Car après j'ai bien compris la vaste supercherie... Et cela même, quand j'ai appris un jour que les aventures de cette femme et de toute sa petite famille étaient tirées d'une histoire vraie !

    Hasard ou pas... Mon vrai nom c'est aussi Caroline !

    Caroline Ingalls, elle, la mère parfaite, et moi, Caroline, la Mère Coupable !

    Je vous rassure tout de suite, je ne ressemble en rien à cette femme... (enfin ça je pense que vous l'aurez compris) ! Je suis plutôt du genre à faire cuire des pâtes (parce que ça va vite à faire), à faire un gâteau maison tous les 15 jours, voire tous les mois, à regarder Monsieur Papa tondre la pelouse (je ne sais même pas me servir d'une tondeuse), ma queue de cheval est souvent égale à la fatigue qu'on peut lire sur mon visage, et pourtant je n'ai besoin que d'appuyer sur un bouton pour mettre le chauffage en route... Je suis obligée de hurler pour me faire entendre, et encore... la plupart du temps, ça ne les fait même pas bouger d'un pouce, et je ne veux pas de chien à la maison, parce que j'estime qu'avoir un chien, c'est comme avoir un enfant en plus, ça prend du temps, de l'argent et ça fait des crottes partout !

    #jesuislointrèsloindeWalnutGrove

    Alors si cette femme a existé, je lui tire mon chapeau...

    Quoique j'ai de sérieux doutes sur sa capacité à accepter de dormir chaque nuit avec un homme en grenouillère rose.

    La vérité de sa mère coupable, c'est que je pense que c'est Laura qui a édulcoré tout ça ! Ben oui, il paraîtrait que c'est elle qui a écrit l'histoire véritable de sa famille.

    Elle a du omettre les soirées filles arosées de sa mère... Caroline Ingalls sirotant une citronnade rhummanesque tout en tricotant une barboteuse entourées de ses copines, ça fait rêver ! 

    Elle a du oublier de raconter qu'à chaque aller-retour en cariole jusqu'à la ville, et sans enfant à l'arrière, Caroline Ingalls devait chanter à tue-tête, tout sourire, le dernier tube de Charles au violon !

    Elle a du oublier un tas de choses, cela va de soit, puisque c'est sa fille...

    Caroline était-elle donc une Mère Coupable ?? Evidemment !

    Du coup, ça donne de l'espoir...

    Si Laura, qui plus est, était l'enfant la plus difficile de la fratrie, délivre une image si parfaite de sa mère... J'ai de bonnes chances d'espérer que Miss Tarte au Maroilles en fasse de même avec moi plus tard...

     

    #lamèrecoupable

    #cettemèreabsolumentparfaiteàlavoixdouceetquinesplaignaitjamais

     

     

     

    Pin It

    4 commentaires
  • Aveu N°165 : J'avoue Personne est parfait !

    J'avoue, dans les méandres de la vie de famille, il peut arriver que certaines manies vous tapent sur le système, vous la mère, vous, celle qui gère ! Et dans mon cas, moi qui ne suis pas du genre calme et sereine, je peux vite monter crescendo dans des monologues interminables qui me saoûleraient presque moi-même...

    Un exemple ? Ne vous est-il jamais arrivé, face à un paquet de chips en miettes renversé sur le sol (mon dernier exemple en date), de vouloir trouvé le coupable ?

    #cestpasmoicettefoisjeljure

    Et de demander à l'auditoire en herbe, "Mais qui a fait ça ?"

    Et d'entendre, répété X3 "C'est pas moi !"

    Evidemment, dans ces cas-là, c'est toujours PERSONNE !

    #etlàcestledrame

    Monologue interminable d'énervement activé : (attention à vous, ça pique aux yeux)

    > " Comment ça c'est personne ? C'est Personne qui a renversé ce paquet de chips, l'a consciencieusement émietté sur le sol comme si il avait marché dessus 5 ou 6 fois, sans sentir le crissement sous ses pieds ? 

    C'est personne qui a ensuite fait semblant de rien et s'en est allé je ne sais où se cacher dans un coin en attendant que je trouve le pot aux roses !

    Je vous préviens les enfants, personne me sort par les yeux, c'est toujours la même histoire, c'est la faute à personne ! Sauf que moi, je vais devoir tout ramasser, me mettre à quatre pattes sur le sol alors que je suis vieille et que j'ai mal au dos... Et ce n'est pas parce qu'on est personne, qu'il ne faut rien respecter dans cette maison ! 

    Je sais bien que pour vous personne est parfait, que vous êtes de mèche avec personne et que personne est de mèche avec vous...

    Sauf que moi là, j'en peux plus, personne a beau être malin comme un singe, si je trouve personne, s'il fait encore un pet de travers, je vais remettre personne à sa place.

    Et je m'en contrefous de me mettre personne à dos, j'ai désormais une dent contre personne et vous pouvez lui en toucher deux mots, à personne !

    On est d'accord les enfants ? Personne peut me prendre au mot ! Je ferais la peau à personne et c'est ainsi !

    .../...

     

    Devant cette profusion de mots déblatérés à la vitesse de la lumière, devant cette confusion des sens, ce raisonnement comparable à celui d'une huître... Parce que j'avais accusé personne ! Oui, tout le monde s'est levé et a ramassé miettes après miettes les chips renversés. En soufflant et en pestant après personne, ça c'est sûr, mais ils l'ont fait.

    ça a évité les pantomimes du genre, "c'est pas moi, c'est elle Miss Nut" ou encore, "c'est une menteuse, c'est pas moi, c'est lui"...

    Finalement, le secret qu'on dit à personne n'est pas forcément le mieux gardé !

     

    #voilàcommentmoilamèrecoupable

    #jairéussiàmebattrecontredesmoulinsàvent

     

     

     

    Pin It

    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique